Georgia ski trip – Petit Caucase – საქართველო

Nous sommes partis à l’Est avec Alex et Guilhem, à la recherche d’aventures et d’exotisme, et de neige aussi, à la frontière entre l’Asie et l’Europe, coincés entre la Mer Noire et la Mer Caspienne, du côté de la Géorgie et de l’Arménie. La Géorgie détient de hautes montagnes, au Nord avec le Haut Caucase, frontalier avec la Russie, et au Sud, en bordure avec la Turquie, l’Arménie, et l’Azerbaïdjan, avec le « Petit Caucase ». C’est là que nous avons décidé de partir poser nos spatules, à la découverte des volcans et des habitants de cette région, réputés pour leur hospitalité…

Alors, prêt pour une immersion en Géorgie ? C’est parti !

Bakuriani ski resort

Rien de tel pour s’imprégner de l’ambiance qu’un « warm-up » en station. Direction Bakuriani, 2ème plus grosse station du pays, à 2h de route de Tbilissi, la capitale. Deux secteurs, quelques belles remontées mécaniques, et … bonus, 30 cm de neige fraîche pour nous souhaiter la bienvenue !

1 Bakuriani - ville

la ville de Bakuriani depuis le sommet de la station…

1 Bakuriani - funi

… et son funi dernière génération !

1 Bakuriani - gui

Guigui

1 Bakuriani - guigui

vers le sommet de la station

1 Bakuriani - abuli et samsari

Vue sur les volcans Didi Samsari et Didi Abuli, programme des prochains jours…

1 Bakuriani - rando

un dernier run pour la journée

1 Bakuriani - alex

1 Bakuriani - backcountry

Bakuriani backcountry

1 Bakuriani - cheval

En route vers Akhalkalaki 

Après ces 2 jours de poudre, nous voilà affûtés pour grimper un premier sommet aux alentours de Bakuriani… Pas de bol, 2 militaires nous arrêtent au pied de la montagne : accès interdit ! « no ski touring here » ! Contrôle des papiers et demi-tour… Ce sera donc une journée de route vers Akhalkalaki, puis Abuli pour notre objectif du lendemain, le volcan Didi Abuli (3301m).

3 Pajero crew

Avec notre Pajero Paris-Dakar !

2 Chobiskhevi

Stop sur la route à Chobiskhevi, où l’on rencontre Giorgio

2 Chobiskhevi- team

2 Chobiskhevi - gui alex

souriants mais fatigués de la veille les loustiques

2 Chobiskhevi - vache

2 Chobiskhevi - vaches

4 Akhalkalaki - boucher

le boucher d’Akhalkalaki

4 Akhalkalaki - didi abuli

Notre objectif du lendemain, le Dibi Abuli

Abuli et le Didi Abuli 

Abuli, finally ! Nous savons qu’il n’y a pas d’hôtels dans ce village, mais nous décidons de partir à la rencontre des habitants pour vivre cette fameuse hospitalité dont on nous a tant parlé. Le village à peine traversé que Sevan nous invite à rentrer dans sa maison. Il y vit avec ses parents, sa femme Melania et leurs 3 enfants. Les femmes s’affairent pour nous offrir un dîner copieux, dont le traditionnel khachapuri, sorte de pain fourré au fromage. Nous discutons avec le langage des signes et Google Translate, plus qu’utile pour se comprendre ! Peu de personnes parle anglais, et nous ne parlons ni géorgien, ni russe, ni arménien ! Après une nuit de repos et un bon p’tit déjeuner, nous voilà repartis skis au pied à l’attaque du Didi Abuli.

5 Abuli - cochon

Arrivée à Abuli, cochons et chiens en liberté !

5 Abuli - cochon chien

5 Abuli - village

6 Sevan - Anna

Anja se « met au fourneau » pour nous préparer un festin

6 Sevan - famille

Au petit matin avec Sevan et sa famille

6 Sevan - Sancho

Sancho nous dit au revoir

7 Didi Abuli - 1start

7 Didi Abuli - 2alex

Alex attaque les premières pentes douces du Didi Abuli …

7 Didi Abuli - 3guigui

… assez ventée et peu enneigée

7 Didi Abuli - 4alex

Abuli est déjà loin

7 Didi Abuli - 5alex gui

5 Abuli - sommet abouli

Sommet, sous un vent bien violent !

5 Abuli - alex

Heureusement la face Nord protégée nous réserve quelques beaux virages (Alex)

5 Abuli - gui

Guigui

7 Didi Abuli - 7 descente

Retour au village…

6 Sevan - Sancho2

… où Sevan et Sancho nous attendent !

7 Didi Abuli - 8sevanhouse

Contraste !

7 Didi Abuli - 9les jeunes

Guigui et ses amis !

Nous partons d’Abuli heureux d’avoir vécu de tels instants, et plus que motivés pour rejoindre un autre village de bergers, Samsari, d’où nous pourrons rejoindre le Didi Samsari (3281m) le lendemain.

Samsari et Didi Samsari

Après 2 bonnes heures de pistes boueuses remplies d’ornières, nous arrivons enfin à Samsari (le copilote n’aurait à priori pas choisi la route la plus facile…). Un groupe d’hommes se trouve au centre du village. Guigui tente de mimer « dodo » « ici ». Un homme nous fait signe de le suivre, nous traversons avec lui le village, jusqu’à la maison d’Andrej. Après quelques secondes de réflexion, Andrej nous invite également à le suivre… en face de chez lui, à côté de l’écurie des bêtes, dans le local de stockage des patates, qui sera notre abri du soir ! La famille et les voisins s’activent pour mettre le poêle en route, réparer l’ampoule (avec un briquet en guise de pince à dénuder!), et nous préparer de modestes lits… Une heure plus tard nous voilà parfaitement installé ! Nous sommes une nouvelle fois ébahis par l’accueil et la gentillesse des habitants…

8 Didi Samsari

le Didi Samsari en approche

8 Didi Samsari - 1moutons

Les moutons comme à la maison

8 Didi Samsari - 2pele

Notre logis !

8 Didi Samsari - 3 ecurie

8 Didi Samsari - 4 dodos

Comme des rois !

8 Didi Samsari - 5 start

Départ au matin

8 Didi Samsari - 6 montee

les nuages jouent à cache-cache et nous offrent de belles couleurs

8 Didi Samsari - 7 montee

8 Didi Samsari - 8 nuages

Malheureusement le sommet restera « bâché » toute la journée, et sans regrets nous abandonnons l’idée d’aller se perdre dans le brouillard sur un volcan!

8 Didi Samsari - 9 village

Retour à Samsari…

8 Didi Samsari - 10 jeune

… où Jasharnic, 17 ans, nous attend. Il sait que nous aurons besoin de son aide pour nous protéger des chiens hargneux qui traînent dans le village !

8 Didi Samsari - 11 chien

Tout doux !

8 Didi Samsari - 12 avec Jasharnic

8 Didi Samsari - 12 avec Stepar

Stepar, le fils d’Andrej, heureux de nous retrouver

8 Didi Samsari - 13 famille

Comme chez Sevan, 3 générations cohabitent dans la même maison

En seulement 5 jours, nous avons vécu des moments intenses et de magnifiques rencontres. Des gens avec une vie simple, froids au premier abord mais tellement généreux dès cette barrière franchie. Vivant dans des endroits reculés, austères, mais connectés comme nous au reste du monde via internet, les smartphones et les réseaux sociaux… Contraste saisissant !

La suite des aventures au prochain épisode, cette fois-ci de l’autre côté de la frontière, en Arménie !

Nakhvamdis ! ნახვამდის ! Bye !

Antoine

5 Abuli - sommet abouli - Copie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :