From St Gervais to Nice, on the bike !

C’était dans un coin de ma tête depuis quelques temps déjà… Partir de la maison à vélo, et rejoindre la mer méditerranée par les montagnes… pour aller manger une glace sur la Promenade des Anglais à Nice !

C’est avec Alex et Antoine que nous sommes partis pour cette aventure, sur 3 jours, en mode « light & fast », c’est à dire avec le minimum syndical : des habits chauds pour les descentes de col en altitude (parce que ça pinçait !), de quoi s’alimenter, de quoi réparer, une brosse à dent, un t-shirt, une paire d’espadrilles, et roulez jeunesse !

Il nous fallait aussi un beau créneau météo annoncé, ce qui fut le cas, et une bonne paire de jambes pour avaler les 411 km et les 5 cols du parcours…

JOUR 1 : St-Gervais – Valloire

« Il faut qu’on fasse une grosse étape d’entrée de jeu, tant qu’on est encore frais », c’était la meilleure stratégie à adopter selon Antoine ! Ce fut le cas avec le col de la Madeleine et du Télégraphe pour rejoindre Valloire (145km et 4000m D+ selon Strava)

etape 1

1 startEarly start from St Gervais ! ça pince !2 madeleinePremière difficulté du trip : le col de la Madeleine avec ses 25 km et 1500m de dénivelé …3 madeleineDéjà quelques kilomètres de parcouru depuis le massif du Mont-Blanc que l’on aperçoit au fond3b madeleineC’est beau mais c’est dur ! 4 top madeleineUne pizza au sommet et ça repart vers la Maurienne !5 la chambreLa Chambre, au bas de la descente. S’en suit 25km jusqu’à St Michel de Maurienne pour grimper le col du Télégraphe (12km, 856m D+)5 telegrapheMontée agréable mis à part les premiers kilomètres assez raides à la sortie de St Michel. Plus que quelques kilomètres de descente (ouf!) avant de rejoindre l’hôtel à Valloire.

JOUR 2 : Valloire – Jausiers

Au programme de cette 2ème journée, le Col du Galibier d’entrée de jeu (18km, 1200m D+), puis une longue redescente vers Briançon, puis Guillestre, avant de grimper le col de Vars et redescendre dans la vallée de l’Ubaye (128 km et 3200 m D+ selon Strava)etape 2

6 start valloireFrais et motivés pour attaquer le Galibier !7 gallibierLa Fuf’ dans la bonne échappée du jour 8 galibierAmbiance d’automne bien agréable9 galibier

10 galibier

11 top galibierEt de un !12 descente galibierDescente vers le col du Lautaret13 descente galibierScène improbable !! la magie du Galibier13b descente galibier

14 descente galibier

14b descente galibierLe massif des Ecrins en background15 pause varsLes jambes sont lourdes et ça chauffe dans la remontée vers le col de Vars (20km, 1111m D+), pause improvisée à l’ombre des mélèzes16 top varsEnfin arrivés au col de Vars, les nuages arrivent faut pas traîner pour plonger vers Jausiers.

JOUR 3 : Jausiers – Nice

La dernière, avec un col au programme, mais pas n’importe lequel : le plus haut d’Europe, le col de la Bonette qui culmine à 2802m (24km, 1600m D+), puis une looonnngguee resdescente dans le parc du Mercantour, le long de la Tinée, puis du Var, pour rejoindre la mer ! (139km et 2400m D+ selon Strava)etape 3

17 bonetteC’est parti pour l’échauffement !18 bonette

20 bonetteMontée somptueuse, la neige n’est pas loin !21 bonetteC’est beau mais ça n’en finit pas !

21 top bonette

Finally ! on se rapproche ! Vue sur le Mercantour depuis le col de la Bonette

22 varLes derniers kilomètres le long du Var…23 finish nice… jusqu’à la Promenade des Anglais à Nice ! Avec une petite baignade de récup’ qui nous a fait le plus grand bien !23 glace

24 glaceEt la glace bien méritée ! 

Une super aventure, par chance sans souci mécanique. Les journées ont été longues, nous avons pris le temps d’apprécier les paysages , chacun a eu ses coups de bambou avec les cuisses qui brûlent, ses moments de grâce lorsque le coup de pédale est léger et fluide, suivi d’une fringale qui surgit sans prévenir, où encore le tendon qui s’échauffe à la fin de la journée… tout cela sans oublier le mal de fesses sur cette maudite selle qui paraît dure comme du béton !

Les joies du vélo ! Mais on recommencera quand même… !

A bientôt

Antoine

23 finish nice

 

Publicités

Le Zinalrothorn en vidéo !

Embarquez sur l’arête Rothorngrat qui mène au Zinalrothorn !

Zinalrothorn (4221m), par la Rothorngrat

Suite de nos quelques jours en terres valaisannes…

Après Zermatt, nous avons rejoint la vallée de Zinal, pour atteindre la cabane du Grand Mountet. Le refuge se situe dans un cadre grandiose, surplombant le glacier de Zinal, et entouré de nombreux 4000 comme la Dent Blanche, l’Obergahelhorn et le Zinalrothorn. Y’a de quoi faire été comme hiver dans le secteur !

4 jours après les importantes chutes de neige, les arrêtes rocheuses en altitude semblaient enfin praticable. Direction donc le Zinalrothorn par l’arrête SW Rothorngrat, et descente par l’arrête Nord. Une longue journée nous attendait… !

vacheSieste pour les vaches d’Herens au fond de la vallée de Zinalantoine refugeArrivée dans le cirque de Mountet, face à l’Obergabelhorncabane grands mountetsCabane du Mountetglacier

startEarly start, glacier du Mountetantoine obergabelhornA gauche la face Nord de l’Obergabelhorn, skiée en 4 virages par Jérémie Heitz ! à droite la Dent Blanche et le Grand Corniercordees

rothorngratLa Rothorngratcervin oberEn arrière plan, le Cervin à gauche et l’Obergabelhorn à droiteface ouestFace Ouest plongeante !arrete antoine

greg arreteUn beau gendarme à grimper !arrete gregEncore pas mal de neigearrete SEVue sur la face Est et l’arrête SE accessible depuis ZermattsummitEnfin ! ce fut long ! 

La descente par l’arrête Nord nous réservait encore de beaux passages, à califourchon sur le fil de l’arrête ! De quoi rester concentré jusqu’au bout… Avant de rejoindre le glacier et la soupe au refuge !

Une belle course dans la musette !

Bye

Antoine

greg arrete

 

Alphubel (4206m) – chez nos amis valaisans !

Le pont rallongé autour du 15 août nous a permis avec Greg d’aller découvrir les beaux 4000 de nos voisins suisses, dans le Valais. Le créneau météo était au rendez-vous, mais la neige s’était invitée à la fête les jours précédents, déposant quelques bonnes dizaines de cm en altitude… Il a donc fallu adapter le programme ! Grimper sur des arêtes rocheuses enneigées n’étant pas conseillé… !

Après avoir dormi à la Täschhütte, au départ de Täschalp, proche de Zermatt, nous avons donc rejoint le sommet de l’Alphubel (4206m) par la voie normale, plutôt que par l’arête W rocheuse Rotgrat comme prévu initialement, car cette dernière n’était pas praticable.

Nous en avons malgré tout pris plein les yeux et plein les jambes pour faire la trace dans 40 cm de fraîche !TaschAlpAu départ de Täschalp …Montee TaschhuttePour rejoindre la TäschhütteTaschutteDépart matinal avec les premières lumières du jour sur le Weisshorn au fond Sommet AlphubelLe sommet de l’Alphubel en vue… Tandis que le magnifique Cervin sort le bout de son nez :Matterhorn

Matterhorn1

montee

Matterhorn2

montée alphubelOn rejoint le glacierarrête AlphubelPuis l’arrête neigeusesummitEt enfin le sommet et ses 4206 m ! Dans un vent fort et une ambiance hivernale !descente alphubelQuelques cordées qui luttent dans la tempête alors que notre trace de montée a déjà disparu…descente alphubel2Full powpowWeisshornEt retour à la verdure !

Court passage en mode hiver au mois d’août finalement très agréable ! Nous avons ensuite temporisé quelques jours pour laisser le temps à la neige de fondre, avant de repartir du côté de Zinal, pour une belle course d’arête menant au Zinalrothorn (4221m). La suite au prochain épisode !

Antoine

Matterhorn

Aiguille du Tour par l’Arête de la Table

Après quelques semaines « vélo » pour me préparer et participer à l’Etape du Tour, retour en mode « montagne », motivé comme jamais !

La météo du week-end, assez instable et orageuse, nous a contraint à adapter nos plans. Et c’est finalement depuis le Tour que nous sommes partis hier matin pour grimper l’Aiguille du Tour (3540m) par l’Arête de la Table, à la journée, avec Greg. Une arête en rocher très agréable à grimper, avec un peu de recherche d’itinéraire jusqu’à la fameuse « table », puis plus effilée et technique jusqu’au sommet de l’Aiguille du Tour. levee soleil glacier du tourLevée du jour sur le glacier du Tour…aiguilles rouge… et sur les aiguilles rouges !refuge albert1erLe Refuge Albert 1er perché sur la morainechardonnetGlacier du tour et face Nord de l’Aiguille du Chardonnet, bien secs !arrete de la tableL’objectif du jour… la Table ! depart arreeOn quitte le glacier avant le couloir de la table pour monter par l’arête SW intégralegendarmeUn beau gendarme ! de gauche à droite à l’arrière plan : Aiguille d’Argentière, du Chardonnet, et la Vertearrete de la table antoine

la table

Bien posée la Table !

arrete de la table 3Callé le Gregarrete de la table antoine 2

arrete de la table5On continue sur l’arête

arrete de la table4« Et… hop on pousse sur les jambes ! »arrete de la table 7

glacierCôté NordAntoineMonstre bien !20170729_112319What a view 🙂chardonnet retourRetour sur la moraine, le « chardo » toujours aussi beaufin

Les conditions en montagne ne sont pas très bonnes cet été, mais il y a quand même de belles courses à faire ! More to come soon…

A bientot

Antoine

arrete de la table antoine

Tour Ronde, Face Nord

Nouvel article, mais avant tout une bannière « remise à jour » sur mon blog, grâce au talent de Florian. En effet, un petit coup de relifting était nécessaire ! Ce blog est né en 2009, avant tout pour partager mes expériences et résultats sur les compétitions de télémark. Et puis petit à petit j’ai pris goût à raconter également d’autres aventures, voyages, sorties en montagne, etc… Après les années de compétition, c’est dans cette lignée que je continuerai à faire vivre mon blog : partage d’aventures, à ski comme à pied, commentées et illustrées !

Et donc pour « inaugurer » ce nouveau design, une sortie alpi à la Tour Ronde avec Greg dimanche dernier : montée par la face Nord et redescente par l’arrête Sud-Est, en aller-retour depuis la pointe Helbronner …

base campLe camp de base à la sortie du téléphérique Helbronner !marcheEn chemin vers la combe mauditeface nordEt la face Nord de la Tour RonderimayePassage de la rimaye, sans soucigoulotte face nordLe verrou !

Antoine

Bonnes conditions avec une glace qui tient bien

goulotte face nord 2

gregPartie finale en neigesummit tour rondeAu sommet avec la Madonne pano tour ronde

 

summit antoine

Majestueuse face Est du Mont-Blanc

arrete sud estRedescente par l’arrête Sud-Est, mixtegreg guideGreg devant les Aiguilles de Peuterey

rappel

Une belle sortie variée et complète. Nous voulions enchaîner avec la traversée des Aiguilles d’Entrèves, mais faute de temps, ce sera pour une prochaine fois !

A bientot

Antoine

summit tour ronde

Couloir Gervasutti, Mont-Blanc du Tacul

« Mais t’a encore envie de skier? » Plus le printemps avance et plus cette question revient… Et pourtant oui, cette période est propice au ski de pente raide, subtil cocktail associant le plaisir de la glisse à celui d’être en haute-montagne. Et quand on est passioné par les deux, forcément on a du mal à s’arrêter !

Ce matin, nous avons ajouté avec Greg une nouvelle belle pente dans la collection, le couloir Gervasutti au Mont-Blanc du Tacul. Une pente de 700 m, orientée Est, décaillée à point sur le haut, un peu plus lourd sur le bas !taculDirection le Mont-Blanc du Tacul par la voie normale

tacul suissesDes camarades de route valaisains, partis pour le Mont-Blanctacul serac

antoine tacul

sommet gervasuttiGreg au sommet du couloir Gervasuttitop antoine gervaBientôt fini la rigolade !greg gervasutti 2Concentré sous l’imposant séracantoine gervasutti

greg gervasutti

greg gervasutti 5

antoine gerva 2

Un peu de pente quand même !

greg gervasutti 4Des goulottes qui commencent à se former

antoine gerva

Ambiance…

finish

Content d’en avoir terminé !

Même si ce n’était pas complètement terminé puisque nous sommes remonté à l’aiguille du Midi, et hop encore 500 m de déniv’ !

Encore plus d’images de cette descente, compilées en 2 minutes dans ce film :

Cette descente vient clôturer un bel enchaînement dans le massif du Mont-Blanc ces dernières semaines ! Les skis de rando vont surement se reposer un peu désormais… enfin … on n’est jamais sur de rien !

Bon week-end à tous !

Antoine

antoine gervasutti

Couloir Spencer, Aiguille de Blaitière

Ce dimanche, toutes les conditions étaient réunies pour une belle journée en montagne : de la neige poudreuse récente, collée aux parois, du beau temps, des températures assez basses, pas un brin de vent… et surtout un binome motivé comme jamais pour skier le fameux couloir Spencer, pendu sous l’Aiguille de Blaitière, et surplombant le glacier des Nantillons. Une très belle réalisation sur cette ligne mythique du massif, partagée avec Greg.vers les nantillonsDépart en traversée depuis le Plan de l’Aiguille aiguille planSous les Aiguilles de Chamonix fraîchement plâtréesa l'attaqueA l’attaque !antoine glacier nantillonsPrès des séracs du glacier des NantillonsseracGreg le chamois aura bien donné pour faire la trace !montee

greg montee spencerOn rejoint le pied du couloir Spencer vers 3100m

spencer montee

Seuls au monde !summit brèche blaitièreHappy faces à la brèche sous l’Aiguille de Blaitière (3522m)aiguille midi face nordVue sur la face nord de l’Aiguille du Midi et l’Aiguille du Plan

drop in spencer

C’est l’heure du dessert !

gregFull powpow

antoine spencer

greg2

antoine spencer 2

greg3

spencer

Découpage du Spencer en règle ! On a pu se rendre compte de la performance de Jeremy Heitz dans son film « La Liste », qui enchaîne ce couloir en 4 virages… un niveau d’engagement et de technique incroyable !

greg glacier nantillonsEt ça continue entre les séracs des Nantillonsantoine glacier nantillons 2.jpg

Une journée sans accrocs ! Avec une montagne scintillante qui nous a offert tous ces bienfaits :  du plaisir, des émotions, du partage…

See you !

Antoine

antoine spencer 2

 

Couloir Gervasutti à la Tour Ronde

Ambiance brumeuse du côté de la Tour Ronde ce samedi… Parti assez tard depuis l’Aiguille du Midi à cause d’un retard d’ouverture, nous avons rejoint rapidement avec Greg le pied de la Combe Maudite, dans 20 cm de poudreuse déjà bien réchauffés par le soleil. Mais heureusement, un nuage bien accroché sur la Tour Ronde avait permis de conserver une poudreuse assez légère dans le couloir Gervasutti, également bien abrité du vent grâce aux deux parois qui l’entourent…

Gerva taculL’autre couloir Gervasutti, au Tacul, sur la route de la Tour Rondegrand capAu pied de la Pointe Adolphe Rey et du Grand Capucintour rondeTour Ronde et sa face Nord

antoine couloir

En route !couloir gervasutti

haut couloirFaut « challer » un peu !couloir2Ambiance mystérieuseantoine couloir2Plongeon dans l’inconnu …couloir3

gregUn peu de fraîche quand même !vallee blancheRetour sur la Vallée Blanche !vallee blanche Antoine… dans de la poudre bien bien tassée 🙂

Et voilà encore quelques beaux virages de printemps !

Bonne semaine à tous

Antoine

fin

Aiguille du Chardonnet – Couloir Sud

Les sorties en montagne continuent ! De retour dans le bassin d’Argentière. Après le versant Nord (couloir Chevallier et face NE des Courtes), j’étais cette fois-ci côté Sud, à l’Aiguille du Chardonnet, avec Greg Nantermoz. Partis à ski depuis le sommet des Grands Montets, nous avons remonté le glacier du Chardonnet en direction du col du Chardonnet. Juste avant le col débute un couloir orienté Est, encaissé au milieu des gendarmes de granite, avant de rejoindre un deuxième couloir Sud qui mène jusqu’à l’arête Forbes. chardoA gauche l’Aiguille du Chardonnet, séparée par le glacier du Chardonnet de l’Aiguille d’Argentièreantoine glacierAu calmecol chardoVers le col du Chardonnetcouloir sudLe voilà !remontee couloirIl fait bon avec le soleil dans le dos !

antoine montee

remontee couloir 2

grimpeUn peu d’escalade pour sortir sur l’arête ForbesarrêteOn laisse les skis pour rejoindre le sommet par l’arrêteface nord argentièreVue surplombante sur toutes les faces Nord du bassin d’ArgentièresummitSommet Aiguille du Chardonnet ! (3824m)

rappel 2

Lancée de corde ! 25 mètres de rappel pour rejoindre le couloir

Rappel

Pendu devant la face Ouest de l’Aiguille d’Argentière antoine descente 3Mou mais agréable à skierantoine descente 2

greg descente

greg

On y était pas mal tous les deux dans ce décor de rêve !

Et en bonus un film de cette sortie !

A bientot !

Antoine

antoine descente 3

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :