Traversée des Lyskamm (E > W)

La traversée des Lyskamm, à cheval entre Italie et Suisse, est l’une de ces belles arêtes neigeuses des Alpes, haute perchée en altitude, à près de 4500m d’altitude. Cet été les conditions sont excellentes, même en cette fin du mois de juillet. Nous sommes donc allés découvrir ce beau massif, bien fourni en « 4000 », avec Charlie, Thibaut et Mathieu.

Nous avons opté pour la traversée d’Est en Ouest, depuis le refuge Citta di Mantova (3498m), rapidement atteint à l’aide de 3 remontées et une demi-heure de marche ! On a connu plus éprouvant comme accès au refuge ! Mais c’est agréable aussi 🙂

Départ à 4h30 le lendemain, avec un échauffement en douceur, accompagnés par le lever du soleil pour rejoindre le col du Lys. Nous prenons ensuite pied sur l’arête, pour un beau voyage de quelques kilomètres sur cette arête effilée : pour rejoindre d’abord le Lyskamm Oriental (4527m) puis le Lyskamm Occidental (4479m). Redescendus au col Felik, nous en avons encore sous le pied pour ajouter un autre « 4000 » dans la besace, le Castor (4228m), par l’arête SE. Nous descendons en passant au refuge Quintino Sella al Felik, avant de rejoindre le village de Stafal, point de départ de la veille dans la vallée de Gressoney, pour boucler ce joli tour !

Apéro en terrasse entre soleil et nuages…
Charlie et Mat au lever du jour
Le Grand Paradis s’illumine au fond
Lucky se prépare mentalement à sa première grande traversée d’arête neigeuse !
Depuis le col du Lys, l’arête débute…
Nous sommes bien contents de voir le soleil, car nos mains et nos pieds ne font pas les marioles !
le Massif du Mont-Rose à gauche
Arrivée au Lyskamm Oriental
Summit, ça pince !
La traversée continue avec le Grenz Glestcher au Nord
Le 2ème Lyskamm devant nous, avec dans l’alignement à l’arrière plan le Cervin, puis vers la droite, la Dent Blanche, l’Obergabelhorn et le Zinalrothorn
Lyskamm Est et la pointe Gnifetti au fond
Contents !
Et notre massif du Mont-Blanc au fond à gauche
Depuis le sommet du Castor, avec les Lyskamm derrière nous
Redescente du Castor vers l’Italie
Refuge Quintino Sella al Felik
Bientôt au télésiège pour redescendre… 🙂 des remontées partout, un peu comme à Chamonix 😉

Une bien belle virée en montagne, où l’on aura pris le temps d’apprécier le paysage, tout en ayant le pas léger et rapide… un sentiment de liberté et de plénitude en montagne qui nous « y » fait revenir encore et encore…

A bientôt,

Antoine

Les Quatre Têtes, couloir Sud-Est

En ces temps compliqués, nous sommes partis nous évader et surtout nous régaler dans notre belle montagne environnante, avec Florent et Quentin. En étant encore plus prudent que d’habitude. Quel plaisir de se connecter aux choses simples qui nous entourent et de partager une matinée en montagne avec les amis !

Direction donc les Quatres Têtes, au-dessus de Sallanches, pour s’enfiler dans un petit couloir que je n’avais encore jamais remarqué, alors que je l’ai dans mon champ de vision tous les matins en allant au travail !

Les Quatre Têtes en ligne de mire
Croisse Baulet au fond
Un peu de back country
Sallanches se réveille au fond
On est bien accueilli par les maîtres de lieux !
Ligne de crête esthétique
Summit ! Trooop classe la vue !
Et c’est parti
Une belle moquette de printemps
Un peu de jardinage
Content les copains !
Magique !
White & Green
Happy faces 🙂
Effet de style involontaire de mon appareil qui finalement rend plutôt pas mal !
Le couloir Sud Est des Quatre Têtes, bien planqué entre les falaises 🙂

On en a pris plein les mirettes pour cette première sortie de l’hiver côté Aravis ! Probablement la dernière aussi…

Bon courage à tous, prenez soin de vous

Antoine

Sölden Opening Alpine Ski World Cup !

Quelques messages échangés, et la décision est prise : on monte à Sölden pour l’ouverture de la coupe du monde de ski ! Une première pour moi. Certes c’est pas à côté (8-9h de route), mais franchement ça vaut le détour ! La piste raide et impressionnante, l’ambiance festive « à l’autrichienne », une météo parfaite… Le récit de l’intérieur de ce beau week-end de sport 😉

La montée au glacier du Rettenbach se fait en bus, sur une belle route de montagne que j’aimerais pas monter en vélo !
Préparation « allez les bleus » 🙂
La piste… et son mur : glacé, raide, long. Une des pistes les plus exigeantes en géant, pour commencer la saison…
Team supporter de choc, Charlie, Lolo et Maguy
Dans la raquette !
Entrée dans le mur, faut être « à l’heure » !
Dès 11h du mat’ ça commence à s’exciter dans la raquette !
Ambiance Cosy 🙂
Les meilleurs supporters français réunis !
Tessa Worley allume du vert sur la « deuse », et se classe finalement 3ème…
Derrière Alice Robinson, 17 ans seulement, de New Zealand, et Mickaela Shiffrin
Tirage au sort des dossards pour le lendemain
Dimanche, course homme, ça découpe
ça gratte quelques centièmes…
Belle gerbe de neige du suisse Thomas Tumler
Ted l’idole ! Back in business, 5ème de ce premier géant
Tommy Ford, 4ème
Les frenchies en délire… Pintu s’impose devant Matthieu Faivre
Machine !

Voilà, Sölden de l’intérieur, ça donne ça ! Du ski, de la bière, des saucisses, du Jäger, des champions et une ambiance de feu ! A tester !

A bientôt,

Antoine

Aiguille des Glaciers – Arête Kuffner

Nous avons profité des globules accumulés sur la voie royale du Mont-Blanc le week-end dernier pour repartir vers les sommets avec le pas léger, cette fois-ci à l’Aiguille des Glaciers, par l’arête Kuffner. Au départ de la Ville des Glaciers, après les Chappieux, nous avons rejoint le col de la Seigne, pour basculer côté italien et rejoindre le bivouac d’Estelette. Un secteur très sauvage, avec vue imprenable sur la face ouest du Mont-Blanc et le val Veny. Puis nous avons continué sur le fil de l’arête Kuffner, jusqu’à l’Aiguille des Glaciers, puis le Dôme des Glaciers, avant de redescendre au point de départ par le Glacier des Glaciers… une belle sortie en boucle en toute tranquillité !

Au départ des Mottets, juste après la ville des Glaciers, avec l’Aiguille des Glaciers en ligne de mire
Vers le col de la Seigne
Un bon coup de pelleteuse est indispensable, car c’est vrai que le chemin du tour du Mont-Blanc n’était pas encore assez large … 😦
Passage côté italien après le col de la Seigne
un peu de rafraîchissement…
Le glacier d’Estelette
Les Pyramides Calcaires et le val Veny
Et le couloir d’accès au bivouac au fond
Greg guidos nous présente le Mont-Blanc !
Et le bivouac d’Estellette
Surprise ! on est pas les premiers ! Faudra se serrer dans le demi-tonneau prévu pour 3 personnes !
La Noire de Peuterey et le Grand Combin
Encore une incroyable ambiance au réveil, pas emmerdé par le monde !
Le mordor …
ça déroule sur l’arête, alternant entre portions horizontales et d’autres plus grimpantes
Quelques arêtes neigeuses en cette saison
Sortie du crux ! le sommet approche !
La vallée des Chappieux derrière moi, depuis le sommet
Après une désescalade par la voie normale, arrivée au Dôme des Glaciers et l’arête des Lanchettes, avec le glacier de Tré-la-tête à droite et les pistes des Contas au fond !
Bientôt de retour dans la verdure !

On aura pas traîné pour boucler la boucle avant les orages annoncés. Quel plaisir d’évoluer dans ce secteur sauvage, sur un rocher parfois compact, parfois plus scabreux, où la vigilance est de mise. Merci à nos partenaires de bivouac pour la bonne ambiance et pour nous avoir laissé un peu de place !

A bientôt !

Antoine

Intégrale Tricot – Bionnassay – Mont-Blanc !

Cela faisait quelques années déjà que cette longue arête qui mène jusqu’à l’Aiguille de Bionnassay m’attirait… Par son esthétisme, sa ligne évidente et sauvage, « sur le fil »,  depuis le col de Tricot, en passant par les pointes inférieure, centrale, supérieure de Tricot, puis l’Aiguille de Tricot et enfin la belle et imposante Aiguille de Bionnassay. Qui domine le Val Montjoie du haut de ses 4052 m d’altitude. Et surtout, cerise sur le gâteau, avec quelques efforts supplémentaires le voyage se termine au sommet du Mont-Blanc !

Jour 1 : Miage (1560m) > Aiguille de Tricot (3665m)

Parti de bonne heure de Miage avec Kaboul et Greg, nous rejoignons assez vite le col de Tricot, avant de s’embarquer dans cette longue traversée d’arête ! Du rocher plutôt instable, où il faut être « chat », tout en cherchant son chemin sur le fil et de part et d’autre de l’arête.

1 col tricot

C’est parti depuis le col de Tricot !

2 col tricot

Températures idéales !

2 integrale tricot bionnassay

Ce qui nous attend… la ligne évidente jus’qu’à l’Aiguille de Bionnassay

3 integrale tricot bionnassay

Kaboul devant la face Nord des Dômes de Miage que nous avons skié il y a 1,5 mois… elle a bien changé !

4 integrale tricot bionnassay

Greg contemple les séracs du Gouter

5 integrale tricot bionnassay

Et ça traîne pas !

6 integrale tricot bionnassay

7 integrale tricot bionnassay

8 integrale tricot bionnassay

Un peu de couleur (pour le nom de cette plante s’adresser à Kaboul 😉 )

9 integrale tricot bionnassay

Vue plongeante sur le Glacier de Bionnassay… on devine bien jusqu’où il s’étendait avant

10 integrale tricot bionnassay

Passage de l’un des deux gendarmes avant la brèche de Tricot, au pied de l’Aiguille

11 integrale tricot bionnassay

Après une dernière montée dans un terrain que nous qualifierons de « tas de sable », nous voici arrivés à notre hôtel du soir : l’Aiguille de Tricot ! Sieste et bronzette au programme

12 integrale tricot bionnassay

Les parapentistes s’amusent avec les thermiques par ces temps de canicule

13 integrale tricot bionnassay

à l’aise

14 integrale tricot bionnassay

vue 360° sur les montagnes environnantes

15 integrale tricot bionnassay

Et suffisamment de neige pour faire de l’eau !

16 integrale tricot bionnassay

On est pas bien là ?!

16a integrale tricot bionnassay

Apéro ! planche charcuterie-Tuc et binouses, grand luxe

17 integrale tricot bionnassay

Les Aravis se découpent dans le ciel, et le Jura au fond

18 integrale tricot bionnassay

Notre chemin du lendemain…

19 integrale tricot bionnassay

Les deux refuges du Goûter

20 integrale tricot bionnassay

21 integrale tricot bionnassay

Greg dans sa suite 5 étoiles !

Jour 2 : Aiguille de Tricot (3665m) > Aiguille Bionnassay (4052m) > Pitons des Italiens (4051m)  > Mont-Blanc ! (4810m)

Après une nuit à la belle étoile « plutôt reposante » de l’avis de tous, nous voilà repartis à 4h du matin. Nous savons que la journée va être longue, en dénivelé, mais surtout en kilomètres, et avec l’altitude en plus… Il va falloir gérer l’histoire !

22 integrale tricot bionnassay mont blanc

La vallée de l’Arve se réveille …

23 integrale tricot bionnassay mont blanc

… et le jour se lève tranquillement à l’attaque de l’Aiguille de Bionnassay

24 integrale tricot bionnassay mont blanc

24a integrale tricot bionnassay mont blanc

Nous rejoignons la face N de Bionnassay après avoir choisi de grimper la première partie dans l’éperon rocheux

25 integrale tricot bionnassay mont blanc

Quelques passages avec la glace sous les 2cm de neige !

25a integrale tricot bionnassay mont blanc

Sommet ! Et un nouveau 4000m dans la besace, et pas n’importe lequel ! Bionnass’ !

26 integrale tricot bionnassay mont blanc

C’est parti pour la fameuse arête effilée pour rejoindre le col de Bionnassay

27 integrale tricot bionnassay mont blanc

En très bonnes conditions

27a integrale tricot bionnassay mont blanc

On apprécie ce moment incroyable sur ce fil avec le soleil qui se lève sur le Mont-Blanc au fond

28 integrale tricot bionnassay mont blanc

29 integrale tricot bionnassay mont blanc

L’arête que l’on vient de parcourir, depuis le col de Bionnassay

30 integrale tricot bionnassay mont blanc

Arrivée au col du Goûter, après avoir passé le Piton des Italiens, ça déroule ! L’arête des bosses qui mènent au Mont-Blanc s’ouvre à nous

31 integrale tricot bionnassay mont blanc

Sur la deuxième bosse, rythme posé, ça avance

32 integrale tricot bionnassay mont blanc

33 integrale tricot bionnassay mont blanc

Arrivée au sommet du Mont-Blanc, en 5h depuis l’Aiguille de Tricot, au top !

33a integrale tricot bionnassay mont blanc

Yiiippaaa !

34 integrale tricot bionnassay mont blanc

Retour dans la verdure de la vallée !

35 integrale tricot bionnassay mont blanc

Kaboul devant la face Nord du Mont-Blanc, depuis le Dôme du Goûter (et encore un 4000 !)

36 integrale tricot bionnassay mont blanc

Le refuge du Goûter à gauche et toute l’arête parcourue durant ces 2 jours, menant à la Bionnassay

Nous avons eu peur que la canicule empêche un bon regel nocturne. Au final les conditions étaient parfaites : neige regelée, pas de risques d’orage (pour le bivouac c’est mieux 😉 ), face nord et arête de Bionnassay en top condi…

Heureux d’avoir su saisir ce créneau, assez rare pour tenter ce type de courses… Désormais je regarderai cette longue arête menant à la Bionnassay d’une autre manière, non plus comme celui qui rêvait de la grimper, mais comme celui qui l’a parcouru de bas en haut, avec tous les souvenirs que j’y ai ramassés…

A bientôt !

Antoine

28 integrale tricot bionnassay mont blanc - Copie

« Mission Plan Glacier » : couloir Durier & Face Nord des Dômes de Miage

« Mission Plan Glacier », ou comment passer 2 jours dans un cadre incroyable, sans croiser une seule âme, à deux pas de la maison ! Ajouter à cela un peu de chance avec la météo – 2 journées de beau temps précédés d’une belle chute de neige – , un compère motivé en la personne de Kaboul, et le tour est joué !

Jour 1 : couloir Ouest du col de Miage, sous le refuge Durier

Partis de très bonne heure depuis la Gruvaz, nous avons rejoint les chalets de Miage puis Plan Glacier, dans une neige profonde et une ambiance hivernale pour un mois de mai. Le cirque de Plan Glacier, vierge de toute trace, nous dévoilait alors tout son potentiel. Après s’être délaissés de quelques affaires et vivres, nous avons poursuivi la montée le long du glacier de Miage puis dans le couloir Ouest  pour rejoindre le col de Miage, au niveau du refuge Durier. Vu les tonnes de neige que nous avions brassées à la montée, la descente dans le couloir s’annonçait épique…

1 miage

Ambiance « Laponie » dans le vallon de Miage, de bonne heure…

2 aravis

Les Aravis se réveillent…

3 canyon

Dans le canyon sous Plan Glacier, ça pince !!

3 fin canyon

L’arrête Metrier pointe son nez

4 arrivee plan glacier

Arrivée dans le cirque de Plan Glacier

5 plan glacier

Pure

6 couloir durier

On s’élève petit à petit, en se relayant pour faire la trace

7 couloir durier

8 conversion

Conversion technique !

9 face nord domes

La Face Nord des Dômes, terrain de jeu prévu pour le lendemain

10 couloir durier

Passage en mode crampon-piolet dans le couloir

11 couloir durier

12 couloir durier

Faire la trace quand on s’enfonce jusqu’au bassin… et ben c’est du sport !

13 couloir durier

Au col de Miage ! 2100m de dénivelé dans la besace !

13a sommet

A nous le dessert !

13a kab1

Comme prévu… gavage !

13a kab

13a durier

Après cette descente de rêve il nous a fallu remettre les peaux pour monter au refuge de Plan Glacier, caché sous près de 2,50m de neige ! A coups de sonde et de pelle nous avons finalement réussi à trouver le bord du toit pour atteindre la terrasse et l’entrée ! Ouf, nous ne dormirons pas dehors ce soir !

14 refuge plan glacier 1

Trouvé !!

14 refuge plan glacier

Ambiance surréaliste sur la terrasse du refuge !

15 refuge plan glacier

Le ciel se découvre pour nous laisser admirer la face Nord des Dômes

16 couché soleil

Après la fondue, une bonne nuit de sommeil méritée nous attend !

Jour 2 : Face Nord des Dômes de Miage, en diagonale

Le plan du jour est de remonter dans nos traces de la veille pour rejoindre le col de Miage, de poursuivre sur l’arête en direction des Dômes de Miage, avant de plonger dans la face Nord, sur une entrée qui semble praticable à ski, et sans glace… Croisons les doigts pour que les jambes, le beau temps et les conditions soient encore avec nous !

17 face nord domes miage

La Face Nord au réveil, avec la ligne envisagée

18 aravis

Toujours les Aravis !

19 couloir durier

Dans les traces de la veille au bord du glacier de Miage

20 mt joly

Mont Joly et Aiguille Croche !

21 face nord domes miage

Le soleil arrive sur les séracs de la Face Nord

22 col miage

Retour au col de Miage

23 italie

Versant italien, avec le Grand Paradis au fond

24 col miage

Et ça « challe » toujours autant !

25 col miage

L’aiguille Nord de Tré-la-Tête au fond à gauche

26 arete durier domes miage

27 arete durier domes miage

Glacier de Bionnassay versant italien

28 arete durier domes miage

Enfin arrivés au sommet de notre ligne ! Une magnifique traversée d’arête, en neige et en mixte, avec le vent qui souffle dans les oreilles comme on y aime ! Aiguille de Bionnassay et Mont-Blanc en background !

29 top diago

Premiers virages appliqués, la glace n’est pas loin sur certaines portions. La neige est froide, poudreuse, légère… un régal

29a kab

Kaboul en mode virage sauté « Tardivel » !

29 diago face nord domes

Cheminement entre les séracs, tout passe sans glace, trop bon !!

29 diag

Dernières grandes courbes pour finir cette face de près de 1000m de dénivelé !

30 diao

Une belle diagonale, comme dans nos rêves ! Baptisée « la diago du croco » ! (« regarde tu vois pas la tête de crocodile au milieu de la face », me disait Kaboul en observant la face la veille !! Et bien on est passé pile entre les deux yeux du croco!)

30 miage

Redescente vers  les chalets de Miage, on glisse comme on peut entre herbe et neige

31 fin.jpg

Allez CIAO !

Deux journées magiques, chargées en émotions et en dénivelé… quel plaisir de lire, d’évoluer et de « faire corps » avec la montagne dans ce petit coin de paradis !

A bientôt !

Antoine

17 face nord domes miage.JPG

 

Armenia Ski Trip – Petit Caucase – Հայաստան

Et voici la suite de nos aventures dans le Petit Caucase, avec Guigui et Alex, cette fois-ci de l’autre côté de la frontière, en Arménie ! Après une bonne après-midi de route et de piste infâme, un stop dodo sur la route à Vanadzor, nous voilà pile on-time pour le petit-déjeuner au bord du lac Sevan, sorte de mer intérieure couleur bleu-vert, contrastant avec le blanc des volcans environnants. Comme lors de notre arrivée en Géorgie, une « acclimatation » en station semble idéale, pour repérer les conditions de neige et les montagnes du secteur. Direction donc Tsakhkadzor, l’une des 3 stations de ski en Arménie, de loin la plus grande (4 télésièges 2 places, et 1 télésiège 4 places !), pour une bonne journée de carving ! La suite se fera en rando dans la vallée voisine d’Hankavan et Artevaz, avant de finir le trip dans la (très) belle capitale de la Géorgie, Tbilissi.

Le récit en images, c’est par là !

1 Lac Sevan

Le lac Sevan au petit matin, BAM !

2 Lac Sevan

Une belle plage de sable probablement bondée l’été

2 Tsakhkadzor

Vue sur l’impressionnante centrale Gazprom depuis la station de Tsakhkadzor

3 Tsakhkadzor

On prend le temps à Tsakhkadzor !

4 Tsakhkadzor

C’est ce qu’on appelle « découper la piste » 😉

5 Chingasar

Montée au Mont Chingasar (2785m) au départ d’Artevaz pour une petite combe dans les nuages

7 Khaghkhagh

Après avoir enquillé le Chingasar, on repart pour ce qui était censé être un repérage pour le lendemain… finalement les couleurs de fin de journée nous ont donné des ailes, et nous allons jusqu’au sommet du Mont Khaghkhagh (3095m). Pour une journée sportive à 2200m de dénivelé !

8 Khaghkhagh

La vue est agréable, ce qui n’était pas vraiment le cas de la neige !

6 Hankavan

Local chasse-neige à Hankavan

9 Artevaz

Le soleil est de retour pour l’objectif du jour, le Petit Artavaz (2895m), au centre

10 Artevaz

11 Artevaz

12 Artevaz

Guigui vers le sommet, alros qu’on devine en arrière plan tout à gauche le Mont Aragats (4095m)

13 Artevaz

Belle moquette de printemps en face sud

14 Artevaz

Mini course d’arrête avec Alex !

14 Artevaz3

On devine un télémarkeur !

14 Artevaz5

 

14 Artevaz2

Avec notre Pajero Paris-Dakar inusable et passe-partout

14 Lac sevan

Pause photo au bord du lac Sevan

15 Lada

Encore une Lada !

16 Sevan

17 Sevan

18 Sevan

Fini le ski, on range les palins dans les housses et on file direction Tbilissi pour un week-end reposant… ou pas !

 

19 Tbilissi

Coloré

18 Tbilissi

Un bon mix entre vieille ville et modernité

20 Tbilissi

21 Tbilissi

22 Tbilissi

Abanotubani, les bains chauds naturels chargés en soufre, avec massage, à tester absolument !

Et ce voyage touche à sa fin. Ce fut un beau cocktail d’aventures, de sport, d’amitié et de rencontres, comme on l’avait imaginé. Alors l’année prochaine, on repart où ?! 😉

A bientôt,

Antoine

23 Tbilissi

Arrivée à Genève, pour le sport, avec nos toques de bergers géorgiens !

couv.jpg

Georgia ski trip – Petit Caucase – საქართველო

Nous sommes partis à l’Est avec Alex et Guilhem, à la recherche d’aventures et d’exotisme, et de neige aussi, à la frontière entre l’Asie et l’Europe, coincés entre la Mer Noire et la Mer Caspienne, du côté de la Géorgie et de l’Arménie. La Géorgie détient de hautes montagnes, au Nord avec le Haut Caucase, frontalier avec la Russie, et au Sud, en bordure avec la Turquie, l’Arménie, et l’Azerbaïdjan, avec le « Petit Caucase ». C’est là que nous avons décidé de partir poser nos spatules, à la découverte des volcans et des habitants de cette région, réputés pour leur hospitalité…

Alors, prêt pour une immersion en Géorgie ? C’est parti !

Bakuriani ski resort

Rien de tel pour s’imprégner de l’ambiance qu’un « warm-up » en station. Direction Bakuriani, 2ème plus grosse station du pays, à 2h de route de Tbilissi, la capitale. Deux secteurs, quelques belles remontées mécaniques, et … bonus, 30 cm de neige fraîche pour nous souhaiter la bienvenue !

1 Bakuriani - ville

la ville de Bakuriani depuis le sommet de la station…

1 Bakuriani - funi

… et son funi dernière génération !

1 Bakuriani - gui

Guigui

1 Bakuriani - guigui

vers le sommet de la station

1 Bakuriani - abuli et samsari

Vue sur les volcans Didi Samsari et Didi Abuli, programme des prochains jours…

1 Bakuriani - rando

un dernier run pour la journée

1 Bakuriani - alex

1 Bakuriani - backcountry

Bakuriani backcountry

1 Bakuriani - cheval

En route vers Akhalkalaki 

Après ces 2 jours de poudre, nous voilà affûtés pour grimper un premier sommet aux alentours de Bakuriani… Pas de bol, 2 militaires nous arrêtent au pied de la montagne : accès interdit ! « no ski touring here » ! Contrôle des papiers et demi-tour… Ce sera donc une journée de route vers Akhalkalaki, puis Abuli pour notre objectif du lendemain, le volcan Didi Abuli (3301m).

3 Pajero crew

Avec notre Pajero Paris-Dakar !

2 Chobiskhevi

Stop sur la route à Chobiskhevi, où l’on rencontre Giorgio

2 Chobiskhevi- team

2 Chobiskhevi - gui alex

souriants mais fatigués de la veille les loustiques

2 Chobiskhevi - vache

2 Chobiskhevi - vaches

4 Akhalkalaki - boucher

le boucher d’Akhalkalaki

4 Akhalkalaki - didi abuli

Notre objectif du lendemain, le Dibi Abuli

Abuli et le Didi Abuli 

Abuli, finally ! Nous savons qu’il n’y a pas d’hôtels dans ce village, mais nous décidons de partir à la rencontre des habitants pour vivre cette fameuse hospitalité dont on nous a tant parlé. Le village à peine traversé que Sevan nous invite à rentrer dans sa maison. Il y vit avec ses parents, sa femme Melania et leurs 3 enfants. Les femmes s’affairent pour nous offrir un dîner copieux, dont le traditionnel khachapuri, sorte de pain fourré au fromage. Nous discutons avec le langage des signes et Google Translate, plus qu’utile pour se comprendre ! Peu de personnes parle anglais, et nous ne parlons ni géorgien, ni russe, ni arménien ! Après une nuit de repos et un bon p’tit déjeuner, nous voilà repartis skis au pied à l’attaque du Didi Abuli.

5 Abuli - cochon

Arrivée à Abuli, cochons et chiens en liberté !

5 Abuli - cochon chien

5 Abuli - village

6 Sevan - Anna

Anja se « met au fourneau » pour nous préparer un festin

6 Sevan - famille

Au petit matin avec Sevan et sa famille

6 Sevan - Sancho

Sancho nous dit au revoir

7 Didi Abuli - 1start

7 Didi Abuli - 2alex

Alex attaque les premières pentes douces du Didi Abuli …

7 Didi Abuli - 3guigui

… assez ventée et peu enneigée

7 Didi Abuli - 4alex

Abuli est déjà loin

7 Didi Abuli - 5alex gui

5 Abuli - sommet abouli

Sommet, sous un vent bien violent !

5 Abuli - alex

Heureusement la face Nord protégée nous réserve quelques beaux virages (Alex)

5 Abuli - gui

Guigui

7 Didi Abuli - 7 descente

Retour au village…

6 Sevan - Sancho2

… où Sevan et Sancho nous attendent !

7 Didi Abuli - 8sevanhouse

Contraste !

7 Didi Abuli - 9les jeunes

Guigui et ses amis !

Nous partons d’Abuli heureux d’avoir vécu de tels instants, et plus que motivés pour rejoindre un autre village de bergers, Samsari, d’où nous pourrons rejoindre le Didi Samsari (3281m) le lendemain.

Samsari et Didi Samsari

Après 2 bonnes heures de pistes boueuses remplies d’ornières, nous arrivons enfin à Samsari (le copilote n’aurait à priori pas choisi la route la plus facile…). Un groupe d’hommes se trouve au centre du village. Guigui tente de mimer « dodo » « ici ». Un homme nous fait signe de le suivre, nous traversons avec lui le village, jusqu’à la maison d’Andrej. Après quelques secondes de réflexion, Andrej nous invite également à le suivre… en face de chez lui, à côté de l’écurie des bêtes, dans le local de stockage des patates, qui sera notre abri du soir ! La famille et les voisins s’activent pour mettre le poêle en route, réparer l’ampoule (avec un briquet en guise de pince à dénuder!), et nous préparer de modestes lits… Une heure plus tard nous voilà parfaitement installé ! Nous sommes une nouvelle fois ébahis par l’accueil et la gentillesse des habitants…

8 Didi Samsari

le Didi Samsari en approche

8 Didi Samsari - 1moutons

Les moutons comme à la maison

8 Didi Samsari - 2pele

Notre logis !

8 Didi Samsari - 3 ecurie

8 Didi Samsari - 4 dodos

Comme des rois !

8 Didi Samsari - 5 start

Départ au matin

8 Didi Samsari - 6 montee

les nuages jouent à cache-cache et nous offrent de belles couleurs

8 Didi Samsari - 7 montee

8 Didi Samsari - 8 nuages

Malheureusement le sommet restera « bâché » toute la journée, et sans regrets nous abandonnons l’idée d’aller se perdre dans le brouillard sur un volcan!

8 Didi Samsari - 9 village

Retour à Samsari…

8 Didi Samsari - 10 jeune

… où Jasharnic, 17 ans, nous attend. Il sait que nous aurons besoin de son aide pour nous protéger des chiens hargneux qui traînent dans le village !

8 Didi Samsari - 11 chien

Tout doux !

8 Didi Samsari - 12 avec Jasharnic

8 Didi Samsari - 12 avec Stepar

Stepar, le fils d’Andrej, heureux de nous retrouver

8 Didi Samsari - 13 famille

Comme chez Sevan, 3 générations cohabitent dans la même maison

En seulement 5 jours, nous avons vécu des moments intenses et de magnifiques rencontres. Des gens avec une vie simple, froids au premier abord mais tellement généreux dès cette barrière franchie. Vivant dans des endroits reculés, austères, mais connectés comme nous au reste du monde via internet, les smartphones et les réseaux sociaux… Contraste saisissant !

La suite des aventures au prochain épisode, cette fois-ci de l’autre côté de la frontière, en Arménie !

Nakhvamdis ! ნახვამდის ! Bye !

Antoine

5 Abuli - sommet abouli - Copie

Cascade d’Armancette (+ bonus!)

L’exploration du Val Montjoie continue… dans la combe d’Armancette et ses quelques lignes de cascade de glace. Avec Greg nous étions bien accompagnés par 2 guides de luxe, Florent le jeune aspirant bientôt guide et Firmin l’expérimenté, pour une découverte de la « ligne principale » d’Armancette (cascade de 4 longueurs). Une belle approche en ski dans la combe d’Armancette, depuis les Contas, qui nous aurait presque dissuadé d’aller se cailler les miches sur une cascade, alors que plusieurs couloirs full poudre s’offraient à nos yeux de l’autre côté de la combe… heureusement la journée était encore longue pour, pourquoi pas, s’offrir ce double plaisir cascade + poudreuse…

1 cascade armancette

A la sortie de la forêt … sous la Bérangère

2 cascade armancette

Briefing 😉

3

Pointe du Chaborgne au fond

4 pointe percee

Levé de soleil sur les Aravis, Pointe Percée et Pointe d’Areu

5 cascade armancette

Objectif en vue ! Belle cascade la plus à gauche

6 cascade armancette

7 armancette

8 cascade armancette

C’est parti !

9 cascade armancette

Mister good guide

10 cascade armancette

En assurant j’ai le temps de repérer quelques petites lignes alléchantes pour l’après-midi… la pente d’en face qui se termine en couloir raide et étroit me tappe à l’oeil…

11 cascade armancette

Firmin « Poyette » au relais

12 cascade armancette

Greg dans L3

13 cascade armancette

Flo dans L4

14 cascade armancette

15 cascade armancette

L’assureur et l’assuré 😉

15 toune

L’homme en orange 🙂

16 cascade armancette

Retour au départ

16 cascade armancette Flo

Quel bel homme !

17 couloir

Allez pas le temps de chômer le couloir nous attend !

18 couloir

19 couloir

19 top

20 contas

Les Contas !

21 flo couloir

Drop in

21 toune couloir

Pas pire

22 couloir

ça déroule !

Et voilà un bel enchaînement rive droite / rive gauche de la combe d’Armancette pour une journée bien complète en montagne !

Arvi

Antoine

14 cascade armancette

Un jour à l’Aiguille de Roselette…

C’était une de ces journées que l’on voit se profiler au loin et qu’il faut cocher dans l’agenda… Plusieurs jours de chute de neige consécutifs, puis une grande journée de beau annoncée… ça sentait bon tout ça, et ça n’a pas manqué ! En route pour aller « rayer » l’Aiguille de Roselette avec Cam le snowboarder, Kaboul et Mollus les skieurs, et Tounet le plieur de genou !

1 aiguille roselette

Objectif en vue… l’Aiguille de Roselette par l’arête principale

2 aiguille roselette

3 aiguille roselette

Un coup c’est dur, un coup c’est mou, un coup c’est dur puis la croûte se casse et on passe à travers… faudrait savoir !

4 aiguille roselette

5 aiguille roselette

6 aiguille roselette

La face Nord, à l’ombre, austère

7 aiguille roselette

La pause du guidos

7 sommet

Un p’tit canon et ça repart !

8 aiguille roselette

1 gp

Voilà une belle ligne qui nous attend …

9 cam

Cam découpe le couloir

9 kab

Puis Kaboul

9 mollus

Mollus en pleine concentration !

9 toune

iiiiiaaaa

10 aiguille roselette

Allez on peaute et on remonte

11 aiguille roselette

12 aiguille roselette

13 aiguille roselette

Creamy & pure

14 aiguille roselette

Réunion de Chats Maigres au sommet

15 aiguille roselette

What a view !

16 aiguille roselette

17 cam

Cam en grande courbe

18 tounet

Et le free heeler qui hurle de plaisir !

Et dire qu’il en reste  tellement à faire encore sur ce bout de montagne !

A bientôt,

Antoine

 

14 aiguille roselette

%d blogueurs aiment cette page :